Certaines actions et certains propos sont strictement interdits sur notre site, et ce quelle que soit la situation, que ce soit en public, en privé ou en réponse à un joueur incorrect. Lors de votre inscription sur notre site, vous en acceptez automatiquement son règlement.

Sont strictement interdits sur Jeux-Gratuits.com ⛔

  • la diffusion de données personnelles sur le chat public (identité, adresse postale, adresse mail, numéro de téléphone...), c'est un non-respect des lois en vigueur concernant le respect de la vie privée
  • les propos grossiers / injurieux / incorrects / agressifs
  • les propos à caractère homophobe, racial, religieux ou politique
  • les propos à connotation ou à caractère sexuel
  • le flood (répétition inutile de termes, un mot par ligne, multiplication d'émojis...)
  • l'incitation à une action (forcer l'adversaire à quitter la partie, appuyer sur une touche...)
  • toute publicité (site web, YouTube, Facebook...)

Concernant les règles de la Nétiquette ⚠

  • Soyez correct : la politesse et le respect (civisme) sont les règles de base à appliquer. Un « bonjour » ou un « merci » sont toujours les bienvenus.
  • Préférez un langage en français correct, évitez le langage SMS. Jeux-Gratuits.com est un site français, vous devez donc vous exprimer en français.
  • Écrire en MAJUSCULES signifie que vous criez, il convient donc de limiter leur utilisation à une majuscule en début de phrase ou des noms propres par exemple.
  • Tutoyer n'est pas considéré comme grossier ou un manque de respect entre joueurs de la communauté JG.

Si vous allez à l'encontre de l'une de ces règles, nous appliquons une sanction sans avertissement ! Nous considérons que vous avez lu et accepté le règlement lors de votre inscription. Sachez enfin que toutes les conversations sont archivées de manière à en conserver une trace, nous en avons l'obligation devant la loi.

Chaque joueur est responsable de son compte. Si le règlement est enfreint, le compte concerné sera sanctionné même si l'utilisateur n'est pas le propriétaire du compte.

Sanctions appliquées